jeudi 20 octobre 2016

Le verre à moitié vide

Résumons ... hier soir j'étais en larmes à 20h parce que j'avais géré tant bien que mal mes deux filles, en essayant d'être partout et de faire des trucs chouettes pour la grande, des trucs épanouissants pour moi et en galérant à faire dormir la petite ... 
A. est calme et observatrice, elle s'occupe longtemps seule (à regarder ses jouets, ses mains, ses pieds, l'arbre qui bouge avec le vent et son petit monde ...) mais elle est capable de ne pas vraiment dormir de 14 à 21h (sans être pénible, juste avec les yeux explosés de fatigue), en dormant juste le minimum dans mes bras pendant les tétées et en se réveillant dans le 1/4 d'h si je la pose ... je ne trouve pas ca assez, elle n'a pas 5 mois et je culpabilise. (Si elle ne dort pas, c'est bien que je fais quelque chose de travers, non ? La preuve, E. ne dormait pas beaucoup non plus, je suis une maman nulle en dodo, CQFD)

J'ai du mal à la garder en écharpe (elle met du temps à s'endormir, trop de choses à voir), et elle commence à être lourde et ça pèse sur mon dos et mon ventre ... 

j'ai besoin de la poser et qu'elle dorme 3/4 d'h, c'est le minimum pour que je sois satisfaite et que j'ai l'impression d'avoir bien fait ... 

Hier j'y ai passé une bonne partie de mon énergie, essayant en même temps (sans succès) de ne pas focaliser sur le sommeil et de ne pas en faire un problème ... 
Sauf que je n'y arrive pas ! 

Le problème se répète jour après jour, et elle dort encore moins s'il y a E ou le gobelin à la maison (toute stimulation est bonne pour se réveiller ou ne pas s'endormir ...). Par contre elle dort quand on sort (balade, poussette, voiture), mais on ne peut pas passer tout son temps à l'extérieur non plus ... 


Aujourd'hui j'ai essayé une autre méthode : 

J'ai laissé A ne pas dormir en essayant de bien le vivre et de faire plein de trucs : 
- Atelier Halloween avec la grande (étalé en plusieurs sessions sur la journée) 


- couture d'appliqués pour customiser des basiques et en faire des pyjamas cool et pas cucul (sans perdre du temps à ranger d'abord et en laissant E en rajouter une couche. Du coup l'atelier est toujours autant encombré et fait toujours peur à voir)
Cousus en un temps record ! 

+ bien sûr les repas, 1 lessive, ... 


Résultat ? 
A peu près à la même heure qu'hier je me suis sentie lessivée, pas à la hauteur et à vif ... 
une histoire de regard, d'indulgence, de compassion, de fatigue, de comparaison ... 

Bref la route est longue et sinueuse parfois ... 

4 commentaires:

Ma-L a dit…

Quand elle faisait les gardes de nuit, ma maman avait repéré un moment où elle était systématiquement sollicitée. Les angoisses, les douleurs, les cauchemars se concentraient à ce moment là. L'explication que ma mère donnait n'était pas médicale, elle était presque culturelle. La nuit est tellement associée aux peurs qu'une partie de son travail d'infirmière de nuit, c'était d'apaiser ces peurs.

Ma tante, qui elle travaille en crèche, dit que 18h c'est "l'heure où les bébés pleurent". Pour elle ce n'est pas lié à la fatigue, peut-être à l'ambiance, mais qu'elle constate assez généralement que ça se vérifie, d'un contexte à l'autre.

Du coup, pour toi, 20h, c'est peut-être le moment du coup de blues pour toi. C'est aussi le moment où tu baisse ta garde, E est couchée ou presque, Gobelin est là, tu peux te permettre de ne plus porter le monde. Il y a la lumière aussi.

A part ça... je suis assez épatée de ce que tu arrives à faire. Si j'avais voulu me lancer dans les pyjama j'en aurais eu probablement pour 6-7 semaines (appliqué seulement).

bldine a dit…

Merci Maelle ...
oui je crois vraiment que l'heure joue et qu'il y a quelque chose de cet ordre-là ... je constate une certaine régularité et une vraie relation entre mes émotions et l'heure de la journée ...

Je suis épatée moi aussi (et encore, j'ai plein de messages pas encore publiés !)... c'est vraiment une histoire de regard du coup parce que je pourrais/devrais être satisfaite de tout ce que j'arrive à faire en plus de m'occuper de mes filles ...

Pour les appliqués, j'étais en mode Warrior, ça m'arrive parfois : impossible de lâcher, hyper efficace, énergique et déterminée ... !

bldine a dit…

Les basiques étaient achetés, hein, je n'ai fait que les appliqués !!

Mathilde a dit…

Blandine, tu es une super maman ! mais quand on est fatiguée, on n'arrive plus à relativiser... moi non plus mes enfants ne sont pas de gros dormeurs, c'est comme ça. Il ne faut pas forcément chercher une raison à tout prix, ni essayer d'y remédier, mais accepter cette réalité (bon, je sais, c'est facile à dire...). Et si cela t'inquiète trop, tu peux peut-être en parler avec un médecin ? Pas pour qu'il fasse dormir ta fille, mais pour qu'il te dise qu'il n'y a pas de conséquences dramatiques à la situation.
Et si toi tu passais le relais au moment du coup de blues de 20h ? tu te fais couler un bon bain en écoutant de la musique, tu fais une micro-sieste, du yoga... et après je suis sûre que tu reviendras en mode warrior et que tu poseras un autre regard sur ta journée !
Courage, ça va aller... je crois en toi.
Sinon génial la customisation de pyj, j'adore !! demain je vais acheter la laine pour le gilet de berger (et profiter de la présence de ma mère pour me lancer)...
bises